Sélectionner une page
Ordonnancement de production et ERP : le duo parfait

Ordonnancement de production et ERP : le duo parfait

Pour rester compétitifs et répondre aux exigences grandissantes des clients, les manufacturiers doivent inévitablement innover et s’adapter. La solution passe par la mise en place d’outils leur permettant d’optimiser leurs opérations manufacturières et de gagner en agilité.

Voyez pourquoi un système d’ordonnancement avancé combiné à l’ERP, forment le duo parfait pour répondre à ces besoins.

Parce que l’ERP à lui seul ne suffit plus

En matière de gestion des processus et de centralisation des informations, l’ERP est rapidement devenu un incontournable, et avec raison. Mais au-delà de leurs bénéfices incontestables, les ERP ont certaines limitations qui empêchent l’atteinte d’un niveau d’efficience et de productivité supérieur.

Les ERP sont essentiels à la planification globale des ressources à moyen ou long terme, mais lorsqu’il s’agit d’élaborer un plan d’exécution optimal, le modèle de planification des ERP est souvent trop simpliste. Il laisse de côté plusieurs contraintes essentielles et il en résulte une planification imprécise qui est difficilement applicable sur le plancher d’usine.

On constate ainsi que l’ERP à lui seul ne suffit plus pour combler les besoins actuels des manufacturiers.

Ce que l’ordonnancement fait, et que les ERP ne font pas

Conçoit des plans de production optimisés, précis et réalisables

Optimise réellement les opérations grâce à des algorithmes avancés

Tient compte de toutes les contraintes en simultané

Estimation précise des délais de livraison

Priorise la livraison à temps au coût minimum

Considère le progrès réel sur le plancher

Ajustement rapide des cédules face aux changements

Offre une visibilité sur la production

Identifie les contraintes de production et les problèmes potentiels

Maximise l’utilisation des ressources

Réduit les temps de préparation et les temps morts

Analyse des scénarios complexes

Évalue les impacts d’un changement ou d’une nouvelle commande

Exemple de contraintes considérées

  • Niveaux d’inventaires et réceptions prévues de matériel

  • Compétences de la main-d’œuvre, horaires de travail

  • Vitesse-machines, efficacité temporaire

  • Statut réel des équipements

  • Maintenance planifiée

  • Avancement réel des opérations

  • Temps de préparation selon la séquence des opérations

  • Routages complexes

  • Ressources alternatives et préférences

  • Temps de repos et de séchage

  • Chevauchement entre opérations d’un routage

  • Regroupement d’opérations similaires

  • Date de démarrage imposée

  • Horizon gelé

Pourquoi l’ordonnancement et l’ERP forment un duo parfait

Alors que l’ERP regroupe les informations sur l’ensemble des processus et des ressources de l’entreprise, l’ordonnancement apporte des fonctions d’analyse et d’optimisation essentielles au niveau opérationnel. Même s’ils peuvent tous deux être utilisés de façon indépendante, c’est lorsqu’ils sont utilisés en complémentarité qu’ils révèlent toute leur puissance.

Pour les compagnies manufacturières en quête d’optimisation, l’analyse en temps réel et les simulations sont nécessaires pour garder les coûts au minimum et l’efficience au maximum. Ce pourquoi un ERP à lui seul ne peut suffire pour atteindre un niveau d’efficience supérieur.

Prêt à passer à un niveau d’efficience supérieur?

Syncrun est une solution d’ordonnancement qui s’intègre parfaitement à votre ERP, SCM, MES ou autre système de gestion en place. Son algorithme avancé est un véritable moteur d’optimisation des opérations qui contribuera à propulser votre productivité.

L’ordonnancement des opérations est stratégique

L’ordonnancement des opérations est stratégique

L’ordonnancement des opérations attire de plus en plus l’attention des dirigeants et dirigeantes de PME manufacturières, qui réalisent que ce processus renferme un vaste potentiel inexploité de gains d’efficacité. Mais en quoi consiste précisément l’ordonnancement ? Quel est son impact sur l’entreprise et sur sa rentabilité ?

L’ordonnancement et ses objectifs

L’ordonnancement de production concerne toute entreprise manufacturière, peu importe sa taille, ses produits, son système de production ou sa philosophie de gestion. Il s’agit du processus visant à coordonner les ressources de production et à synchroniser les opérations, de manière à satisfaire la demande en produits, et ce, au plus bas coût possible pour l’entreprise.

Le processus d’ordonnancement n’est pas banal car il doit permettre de trouver le meilleur compromis entre deux objectifs contradictoires : maximiser la satisfaction du client tout en minimisant les coûts de production. Par exemple, pour raccourcir le délai de livraison, une avenue possible serait d’augmenter les stocks – mais à quel coût ? Ou encore, on pourrait réduire la taille des lots fabriqués pour ainsi augmenter la fréquence de livraison – mais quel sera l’impact sur les temps de préparation en usine ?

L’ordonnancement doit donc considérer l’ensemble des facteurs qui affectent le coût de production et la satisfaction des clients. Mais ce n’est pas tout! Pour être efficace, l’ordonnancement doit aussi prendre en compte les contraintes qui s’appliquent en usine comme la disponibilité du matériel, les routages des produits, les efficacités-machine, la flexibilité des ressources, les compétences du personnel opérateur et les horaires de travail.

Un rôle essentiel

Concrètement, l’ordonnancement génère un plan de travail (ou cédule de production) détaillé pour chaque ressource impliquée dans la production. On y retrouve :

  • la séquence des tâches à réaliser;
  • l’heure prévue pour chacune d’entre elles;
  • la durée estimée;
  • le produit transformé;
  • les ressources, matériaux et les équipements requis.

La cédule précise également les temps de préparation et de démontage occasionnés par les transitions entre lots ou produits. Finalement, elle met en évidence les périodes d’inactivité des ressources résultant de l’application des contraintes.

Le plan de production est révisé (ou réoptimisé) en temps réel ou à intervalles réguliers, pour refléter toute nouvelle situation inattendue. La révision doit rapidement proposer un nouveau scénario complet lorsque, par exemple, un équipement brise, un client modifie sa commande à la dernière minute, ou une matière première accuse un retard de livraison.

L’ordonnancement réunit les différents départements et acteurs de l’entreprise autour d’un plan de match opérationnel. Les achats s’y réfèrent pour assurer la disponibilité du matériel à court terme et planifier les réceptions à long terme; le magasinier l’utilise pour préparer le matériel à acheminer aux postes de travail; les ressources humaines le consultent pour la gestion du personnel; les ventes s’y rapportent pour fournir des dates de livraisons réalistes aux clients; les finances y trouvent une prévision de performance et de flux monétaire; enfin, le personnel opérateur et de supervision s’y collent de près dans l’exécution des opérations.

Les impacts directs de l’ordonnancement

Un plan de production bien construit engendre une exécution fluide, prévisible, logique et efficace. Sans ordonnancement adéquat, l’entreprise s’expose aux dangers d’un manque de coordination : ressources sous-utilisées, accumulation d’inventaires, perte de matériel et retards de livraisons.En somme, l’ordonnancement est fondamental à la santé financière du manufacturier. Il détermine dans quelle mesure il est habile à satisfaire les exigences-clients, prévoir et diminuer ses délais de fabrication, bien utiliser ses ressources, réagir rapidement aux imprévus, réduire ses coûts de fabrication et, ultimement, se démarquer de la compétition.

Vous désirez expérimenter l’ordonnancement avec un outil facile à démarrer ? Contactez-nous pour faire un essai gratuit de Syncrun, notre solution web d’ordonnancement de production.